Le Maroc offre une perspective stable dans un paysage économique difficile

Dans la suite de l’onde de choc qui a secoué le monde arabe, les réformes qui ont été avalisées au Maroc restent à mettre en oeuvre. Le pays est donc dans l’attente des élections de la fin novembre, qui verront une nouvelle assemblée et un nouveau gouvernement réaliser ce qui a été prévu.

Pour ce qui est de l’économie, les prévisions de croissance pour 2012, qui demeurent à 4,5% sont encourageantes, tout comme la politique de stabilité macroéconomique sur laquelle s’accordent tous les partis.

Les agences de notation, dont la Coface pour la France, accordent une note stable au Maroc, avec néanmoins une perspective en point d’interrogation:

  • la croissance est essentiellement tirée par le secteur agricole;
  • la productivité reste insuffisante;
  • la vulnérabilité du tourisme aux incertitudes « sécuritaires » nuit à ce secteur.

Des développements dans l’automobile et le bâtiment sont attendus, un effort important est fait pour soutenir le développement des PME.

La mise en place des réformes devrait améliorer la confiance encore relative de certains investisseurs. L’ensemble des acteurs politiques semble s’accorder pour oeuvrer dans la direction d’une concrétisation de cette perspective.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s